Ségrégation et politique de traditionalisation

Réflexion sur la pétition des quelques femmes à Tanger qui veulent une section de plage sans hommes :

1- Ses femmes agissent-elles de façon autonome ? ou sont-elles instrumentalisées par des groupes qui veulent « daesh-iser » et « wahab-iser » le Maroc ?

2- Si leur motivation est d’être protégées contre le harcèlement sexuel, la vraie question alors est où l’État qui est censé veiller et assurer la sécurité de tous les citoyens et citoyennes ? Et pourquoi les agents de l’ordre sont présents en grand nombre pour violenter les manifestants et protestants dans les rues ? et ils sont absents quand les citoyens et citoyennes ont besoin de leur protection ?

3- Ne pas oublier que d’après les indicateurs internationaux, le Maroc est parmi le pire au monde pour l’éducation et les droits culturels. Donc il ne faut pas confondre « nos traditions » avec les politiques de traditionalisation

4- Le Maroc fait face à des problèmes économiques graves, tous ces débats sur les vêtements des femmes sont une pure diversion qui occultent ces problèmes. Au lieu de séparer les femmes et les hommes, il est temps que tous les citoyens et citoyennes s’unissent, apprennent à travailler ensemble et avancent des solutions aux problèmes graves du pays.

Publié dans Fabrication de l'immobilisme | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Fatima Sadiqi, Moroccan Feminist Discourses (New York: Macmillam, 2014)

9La maison d’édition américaine Palgrave Macmillan vient de publier un livre intitulé Moroccan Feminist Discourses écrit par le Pr Fatima Sadiqi. De format moyen et de 238 pages, le livre se nourrit aussi bien de l’histoire que de la sociologie et de la linguistique pour brosser un portrait à la fois critique et innovant des discours féministes au Maroc. De Herodotus aux penseurs contemporains en passant par Ibn Khadoune, l’auteure centre le nouveau statut officiel de l’amazigh, le rôle des femmes et leurs arts et savoir pour tisser les nouveaux défis que ces enjeux posent pour l’état, le mouvement islamiste et le mouvement féministe et souligner la nécessité d’une dimension amazighe dans les discours féministes marocains.

Le livre, dont la rédaction a pris presque huit années, se décline en cinq chapitres, une introduction, une liste de références bibliographiques et un index. Chaque chapitre est introduit par une vignette personnelle. A la fois académique et personnel, Moroccan Feminist Discourses positionne les discours féministes dans le palmarès des discours sociaux et les contextes historiques qui les ont produits dans le but de les définir, les comparer et faire ressortir un grand absent dans ces discours : la dimension amazighe. En parallèle, la dimension personnelle positionne l’auteure vis-à-vis des discours sur l’amazigh et les femmes au Maroc. A la fois érudit, exhaustif et sobre, ce livre adresse en profondeur les causes de cette absence et la complexité des sources de l’autorité dans le contexte marocain.

L’auteure est bien placée pour aborder cette thématique à la fois pertinente et d’actualité qu’est la rencontre de la langue et culture amazighes et les discours féministes au Maroc étant donné ses travaux dans ces deux domaines et sa longue expérience de recherche scientifique aussi bien dans le domaine de la linguistique amazighe que dans celui du mouvement féministe marocain. En ce sens, l’ouvrage offre une nouvelle voie de réflexion sur les discours féministes au Maroc, une voie qui se veut plus inclusive, plus ouverte, plus sobre au lendemain des turbulences du soi-disant printemps arabe.

Fatima Sadiqi est Professeure de l’Enseignement Supérieur à l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès. Elle est aussi Professeure chercheure affiliée aux universités de Harvard et de California State at Pomona.

 

Publié dans Recension | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Discriminations contre les femmes en chiffres

En ces temps troubles de violences contre les femmes en plein espace public, au vu et au su de tou-tes, rappelons que le Rapport mondial sur l’écart entre les genres classe le Maroc parmi les pires au monde pour le traitement des femmes.  Le pays se classe 133ème parmi 142 nations pour l’année 2014.  Ce n’est vraiment pas bon d’être une femme sous les cieux du Maroc.  Travaillons donc tou-tes, et chacun-e à sa façon, pour l’avènement de l’égalité entre les sexes et d’une justice sociale au Maroc.

Voilà un résumé du Rapport :
12

Publié dans Femmes, Femmes : déficit féminin | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Aujourd’hui Le Maroc

Bravo, le déficit féminin est perpétué, alors que des femmes compétentes existent !

Aujourd'hui

Publié dans Femmes, Femmes : déficit féminin | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Fabrication de l’immobilisme culturel

En présentant les travaux du grand penseur palestinien Edward Saïd dans le cadre de mon cours « Introduction to Middle Eastern Politics », j’ai souligné qu’il critique ceux qui distinguent l’Occident de l’Orient, en associant les idées progressistes à l’Occident, et inversement l’immobilisme au Moyen-Orient.

Une fois le débat ouvert aux étudiant-es, l’un d’eux a expliqué que c’est difficile de ne pas associer l’immobilisme à la culture arabo-musulmane quand on sait que les femmes sont traitées en citoyennes de deuxième classe et que des blogueurs sont flagellés en plein public parce qu’ils ont tout simplement exprimé une opinion politique.

Conclusion du cours : il ne faut pas confondre culture et répression politique. Ce qui distingue la culture de la répression politique c’est l’adhésion choisie des citoyens aux pratiques culturelles de leur pays. Quand ce choix individuel fait défaut, les pratiques sociales sont des produits politiques. Hélas, c’est souvent le cas au Maroc ainsi que dans la totalité des pays arabo-musulmans.

Publié dans Fabrication de l'immobilisme | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Le matin

Bravo, le déficit féminin est perpétué, alors que des femmes compétentes existent !

Matin

Publié dans Femmes : déficit féminin | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

MarocHebdo

Bravo, le déficit féminin est perpétué, alors que des femmes compétentes existent !

Hebdo

Publié dans Femmes : déficit féminin | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

L’opinion

Bravo, le déficit féminin est perpétué, alors que des femmes compétentes existent !

Opinion

Publié dans Femmes : déficit féminin | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Libération

Bravo, le déficit féminin est perpétué, alors que des femmes compétentes existent !

Libe

Publié dans Femmes : déficit féminin | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Touria Hadraoui, Une enfance marocaine (Casablanca: Le Fennec, 1998)

une-enfance-marocaine-touria-hadraoui-9789981838871

L’autofiction de Touria Hadraoui est un récit de la petite enfance jusqu’à l’adolescence. En décrivant les relations familiales, et plus précisément celles des filles avec leur mère et leur père, le récit dépeint avec acuité plusieurs facettes du patriarcat.

Publié dans Femmes, Femmes : écrits féminins | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire